Arthur Motta

Né en 1922, Arthur Motta est issu d’une famille de musiciens (son père est professeur de musique, son frère Armand sera pianiste et chef d’orchestre). Il apprend le violon à partir de l’âge de 9 ans mais c’est la batterie qui le fera connaître.

En décembre 1941, il remporte le prix du meilleur soliste lors du tournoi des espoirs du jazz français, organisé par le Hot Club de France, salle Pleyel.
En 1943, il est envoyé à Vienne dans le cadre du Service du Travail Obligatoire où il joue dans des orchestres de danse et de jazz. Il accompagne Roby Davis, saxophoniste qui fait partie du cercle des jazzmen parisiens (Combelle, etc.)A son retour, en 1945-1946, il joue dans les orchestres d’Hubert Rostaing et de Tony Proteau.

On peut donc supposer que c’est Rostaing qui l’a introduit auprès de Django pour la session d’enregistrement de 1946. Il accompagne de nouveau Django en 1948, au sein du sextette d’Hubert Rostaing.

Par la suite, on peut entendre Arthur Motta dans des orchestres de jazz (ceux d’Hubert Rostaing, de Claude Bolling, de Léo Chauliac, de Pierre Gossez ou de son frère Armand Motta). Il accompagne Elec Bacsik pour un disque de bossa nova. Il forme le Jet Quartet avec Geo Daly et Jean Bouchety. Il a aussi produit des disque de musique typique (boleros etc.) sous le nom Arturo Motta et ses chicaboums. Les pochettes de ces disques sont du même tonneau que les pochettes originales de disques de Tchan Tchou (je vous laisse aller voir).
Pour l’anecdote, c’est également un musicien de studio et il remplace le batteur initial des Chaussettes Noires sur leurs premiers enregistrements (ce batteur étant d’un niveau apparemment assez faible).

Le frère d’Arthur, René, est également batteur et on peut l’entendre sur certains titres de Manouche Partie (l’autre batteur est Mac-Kak Reilles). Le fils de René, Patrick Motta, est lui aussi batteur.

Je n’ai qu’une seule photo d’Arthur Motta à vous proposer mais en cherchant, on peut le voir dans plusieurs vidéos sur le Net. Je vous en propose deux ici: la première est une vidéo du Festival de Cannes de 1958 où il accompagne la pianiste Yvonne Blanc et Hubert Rostaing sur Viper’s dream (on reconnaît aussi Eugène Vées à la guitare). La deuxième vidéo est High Society interprété par l’orchestre de Claude Bolling avec une belle ouverture à la batterie.

Arhtur Motta décède dans un accident de voiture.

metjaz15

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s