Pierre Fouad

Voir la discographie de Pierre Fouad

Pas d’informations biographiques précises. On sait qu’il est le fils d’un riche Egyptien qui s’est installé en France. Il est fan de jazz et côtoie les musiciens. En 1938, il participe à une session d’enregistrement Swing avec Fletcher Allen, Alix Combelle, le reste de la section rythmique étant composé de Tony Rovira et Marcel Bianchi.

En 1940, son ami Django lui fait part de son désir de reformer un Quintette mais avec une clarinette plutôt qu’un violon en second instrument mélodique. Une fois qu’il a trouvé son clarinettiste (Rostaing en l’occurence), Django le recrute pour son Quintette. Sa participation au Nouveau Quintette de Django va lui apporter une visibilité et lui permettra d’être le batteur de la plupart des enregistrements Swing des années 40. En 1942, Fouad se brouille avec Django à cause du manque de considération de celui-ci à l’égard de ses musiciens. On peut entendre Fouad accompagner Tony Murena, Joseph Reinhardt, Alix Combelle ou Hubert Rostaing. Il retourne ensuite en Egypte, s’installe au Caire et ne fera plus de musique.

On peut apprécier le jeu de Fouad sur le morceau Parc Monceau d’Hubert Rostaing sur lequel il accompagne Christian Bellest, Pierre Allier et Alex Renard (trompettes), Hubert Rostaing (clarinette) avec Charles Lewis (piano), Joseph Reinhardt (guitare) et Tony Rovira (basse).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s