Fleur d’ennui

26 Février 1943 Django Reinhardt (gtr), Gérard Lévecque (cl), Eugène Vées (gtr ryth), Gaston Léonard (drms), Jean Storne (bass)

Lors de cette seconde session d’enregistrement, le Quintette est effectivement un Quintette: André Lluis n’a pas été convié à la session. 5 morceaux sont enregistrés: 2 solos de Django (les Improvisations n°3) et un Blues Clair avec Django et la rythmique. Le Quintette enregistre Vette et Fleur d’Ennui mais  la galette sur laquelle fut enregistrée Vette arriva cassée à l’atelier de galvanoplastie. Django réenregistrera ce thème en 1947.

Django n’a enregistré qu’une seule fois ce morceau, Fleur d’Ennui, mais comme Nuages, Swing 42 etc. cette mélodie a été transformée en chansons. Francis Blanche a écrit les paroles et Guy Berry l’a interprété.

Sur ce thème qui sort de l’ambiance « swing » classique des autres enregistrements, Lévêque expose le thème par-dessus un riff de basse, Django ajoutant quelques ponctuations. Django prend ensuite une grille de chorus sur une rythmique traditionnelle. Puis le morceau se conclut par les 8 premières mesures du thème.

Tablature complète

Tablature – Fleur d’ennui

Pour les guitaristes

Grille en CFleurEnnuiGrilleC

Partition en C par Ben Givan & Pierre Nauleau

Pour les clarinettistes

Grille en BbFleurEnnuiGrilleBb

Partition en Bb par Ben Givan & Pierre Nauleau

Play along

Paroles (de Francis Blanche)

Chanté par Guy Berry

Au jardin de solitude
Une ombre couleur de nuit
Sous la pluie s’épanouit.
Et comme un lointain prélude
Ton doux parfum me poursuit
Fleur de nuit Fleur d’ennui
Puisque l’aile de l’hirondelle
Nous rappelle les beaux jours enfuis.
Au jardin de solitude, en passant je t’ai cueillie
Fleur de nuit Fleur d’ennui

Partout c’est la vie, partout c’est la joie,
Et j’entends autour de moi des voix qui rient.
Partout c’est la fête, partout la douceur
Et le vent me dit tout bas que le bonheur va naître.

Au jardin de solitude
L’ombre d’un visage ami
Sous la pluie m’a souri.
Et comme un lointain prélude
Ton parfum s’est évanoui
Fleur de nuit Fleur d’ennui
Dans la plaine, le vent m’entraîne
Loin des peines, bien loin de la nuit.
Au jardin de solitude, où tu t’es fanée sans bruit
Fleur de nuit Fleur d’ennui

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s