1943

Contexte

L’année 1943 est mouvementée pour Django avec des hauts (mariage à Salbris, le 21 juin, rencontre avec Gérard Lévecque) et des bas (concerts annulés, fuite avortée en Suisse).

Cette année commence par un concert de l’orchestre symphonique de Robert Bergman qui joue les compositions de Django à la salle Pleyel. Le 3 janvier, Django assiste au tournoi amateur de jazz français au cours duquel Gérard Lévecque, clarinettiste du Hot Club de Valenciennes, obtient le prix Jo Bouillon du meilleur soliste. Il est ensuite auditionné par Jean Storne, Ninine et André Jourdan au théâtre de l’Etoile où ils sont engagés. Django, lui est caché derrière la porte. Lévecque est engagé pour jouer aux côtés d’André Lluis dans le Quintette. Il emménage après quelques jours chez Django, dans son nouvel appartement de la rue des Acacias. Django a choisi Lévecque pour qu’il transcrive les idées de musique orchestrale qu’il a en tête: Django joue les différentes parties sur sa guitare et Lévecque note sur les partitions. Ils réalisent ainsi des arrangements comme Belleville, Oubli… que Django jouera avec Fud Candrix mais aussi des pièces plus ambitieuses: une symphonie qu’il appelle Manoir de mes Rêves, une messe pour le pèlerinage des Stes Maries de la Mer. Mais la symphonie ne sera jamais jouée: la partition est trop compliquée pour le chef d’orchestre Jo Bouillon et surtout, les choeurs qui devaient être écrits par Jean Cocteau ne sont même pas commencés. Néanmoins, Django conserve la mélodie principale de cette symphonie et l’enregistre avec son nouveau Quintette à deux clarinettes.
En avril, Django et le Quintette effectue une tournée en Belgique. La première partie des concerts est assurée par l’orchestre de Fud Candrix. Il est arrivé que la première partie dure plus longtemps que prévue: Lévecque rapporte qu’une fois, Django ne s’est pas réveillé. Lévecque a dû aller le chercher à son hôtel et arrêter une moto qui a emmené Django aux Palais des Beaux Arts juste à temps, avant la fin du concert. Django profite de ce passage en Belgique pour retourner à Liberchies, sa ville de naissance, pour récupérer des papiers dont il a besoin pour se marier. Le 21 juin, il se marie officiellement à Salbris avec Sophie Ziegler, dite la Guigne, Naguine. Les témoins sont Eugène Grunberg, son imprésario et Marcel Rouffié, un commerçant local.
A la fin du mois de juillet, le Quintette est engagé au Cirque Médrano. Django voulait faire son entrée, « à l’américaine », juché sur une étoile lumineuse, descendant du plafond. Après qu’un musicien ait plaisanté, en disant que la corde n’avait pas l’air bien solide, Django a paniqué et a préféré faire son entrée sur un praticable monté sur rails.
Django était également paniqué par les bombardements. Il habitait maintenant Pigalle et se précipitait à la moindre alerte, dans la station de métro voisine, un des abris les plus profonds de la capitale.
De plus, le Service du Travail Obligatoire commence à concerner également les musiciens. On demande à plusieurs reprises à Django d’effectuer des tournées en Allemagne mais Django refuse.
D’autre part, Naguine est enceinte. Pour toutes ces raisons, Django juge préférable de s’exiler. Comme d’autres musiciens avec lesquels il a joué, il veut gagner la Suisse. Fin septembre/début octobre, il rejoint d’abord Thonon où il connait une famille de musiciens, les Hoffman, qui joue de la musique tzigane au Savoy Bar. Django emmène sa mère et sa femme dans sa Buick, bien qu’il n’ait pas le permis ni d’assurance. La voiture tombe en panne à Annecy et ils prennent le train pour poursuivre le voyage. Les Hoffman les attendent à la gare avec un fan de Django. Ils hébergent Django et sa famille puis les aident à essayer de passer en Suisse. Malheureusement, ils sont refoulés à la frontière et retournent à Thonon. Django trouve un logement et un emploi au Savoy Bar où il joue seul ou avec les Hoffman. Django appelle ses amis Gérard Lévecque et André Jourdan à le rejoindre. Ils sont invités à jouer à la Folie d’Amphion, belle demeure appartenant à une famille d’industriels, les Schwartz. Django composera plus tard un morceau en hommage à cette Folie d’Amphion. Mais les conditions ne semblent pas plus sûres à Thonon qu’à Paris et Django veut toujours gagner la Suisse. Il tente à deux reprises de passer la frontière mais sans succès. Il décide alors de regagner Paris. Les détails du séjour de Django à Thonon ont été reconstitués par Jean-Claude Rey dans un article de journal local, Les échos Saléviens, accessible sur le site de la BnF et disponible ci-dessous.

Folie à Amphion-Django à Thonon

Calendrier

1 Janvier ——— Salle Pleyel, Paris —— Orch. symphonique de Bergman joue Django
3 Janvier ——— Tournoi amateur de jazz français, Paris
Janvier ———- Théâtre de l’Etoile, Paris ——— Quintette à 2 clarinettes
Février ———- Déménagement pour la rue des Acacias
Ecriture avec G. Lévecque de la symphonie Manoir de mes Rêves
6 Mars ———- Salle Pleyel, Paris
La symphonie aurait dû être jouée mais elle est trop compliquée,
et le livret n’est pas prêt.
Avril ———— Tournée en Belgique —— Quintette
21 Juin ———– Mariage à Salbris avec Naguine
Fin juillet ——– Cirque Médrano, Paris —— Quintette
26 Septembre —– Salle Pleyel, Paris ———- Quintette
Automne ——— Aix les Bains, Thonon
Django essaye de se réfugier en Suisse, sans succès.
7 Novembre —— Salle Gaveau, Paris ——- Orch. symph. de Bergman joue Django

Formation

Django Reinhardt (gtr)
Gérard Lévecque (cl)
André Lluis (cl)
Eugène Vées (gtr rythm)
Gaston Léonard (drms)
Jean Storne (cb)

Enregistrements

17 Février 1943

Douce Ambiance

Manoir de mes Rêves

Oui

Cavalerie

26 Février 1943

Fleur d’ennui

Photos

Je n’ai pas de photos de ce Quintette de 1943, seulement des photos avec quelques membres du Quintette. Je joins également des photos ultérieures de 1944 et 1945 puisque le Quintette n’enregistrera pas durant cette période et qu’il n’y a donc pas de page dédiée à ces années sur ce site.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s