1941

Contexte

Suite au succès de Nuages, Django devient une vedette. En 1941, il joue dans les grandes salles de spectacle parisiennes, dans les cabarets à la mode. Django est si occupé qu’il n’enregistre pas beaucoup. Cependant ses disques se vendent très bien: 15000 disques vendus en 1941 contre 2000 en 1937.
En mars, Django et le Quintette (à l’exception de Rostaing qui se serait fâché avec le patron et qui est remplacé par Léo Chauliac au piano) accompagne Charles Trénet sur La Cigale et la Fourmi. Un autre titre, Un Rien me Fait Chanter, est gravé lors de la même séance mais l’orchestre accompagnant Trénet est Le Jazz de Paris d’Alix Combelle au lieu du « prestigieux » Quintette. On retrouve cependant dans le Jazz de Paris toute la section rythmique du Quintette: Joseph Reinhardt, Tony Rovira, Pierre Fouad. Rostaing joue également parfois du saxophone dans le Jazz de Paris.
En septembre, Django entre en studio avec un nouveau Quintette: Joseph Nin-nin Reinhardt (fâché lui aussi avec Django) est remplacé par Eugène Ninine Vées à la guitare rythmique et Emmanuel Soudieux remplace Tony Rovira. Ninine et Soudieux avaient déjà accompagné Django et le Quintette avant la guerre. La session d’enregistrement commence par deux morceaux solos de saxophone Hungaria et Out of Nowhere joués par André Ekyan, complice de Django depuis longtemps également. Ekyan laisse ensuite place à Rostaing, qui s’est réconcilié avec Django, pour enregistrer trois faces avec le Quintette: Swing 42, Dinette et Crépuscule.
Deux semaines après cette session en Quintette, le Hot Club invite ses meilleures formations à un Festival Swing enregistré en deux parties. Les orchestres participant sont ceux d’Hubert Rostaing, Gus Viseur, Alix Combelle et son Jazz de Paris, Aimé Barelli, le trio de Michel Warlop, le Quintette de Dany Kaye et Django’s music.

D’après les propos de Pierre Fouad rapportés par Delaunay, les relations de Django avec les autres musiciens du Quintette n’étaient pas toujours faciles: que ce soit pour des raisons d’argent (Django demandait des cachets astronomiques mais ne payait pas tellement bien ses musiciens, il s’embrouillait dans les comptes), de reconnaissance ou à cause du manque de responsabilité de Django (invité à un mariage gitan, il a préféré y rester plutôt que d’aller jouer Chez Jane Stick où il était attendu avec le Quintette). Mais la plupart indiquent que ce n’étaient que des brouilles passagères et que Django n’avait pas un mauvais fond.

Concerts

6-12 Janvier  ——— Le Ciro’s, Paris ———— Quintette
27 janvier – 2 Février — L’Amiral, Paris ———– Guitare, trompette et violon
28 Janvier ———— L’Heure du Thé, Radio-Paris
2 Février ———— Salle Pleyel, Paris ———- Quintette, Django’s music
3-9 Février ———- L’Armorial, Paris ———- Quintette
2 Mars ————– Salle Pleyel, Paris ——— Quintette
Mi mars ————- Chez Jane Stick, Paris —— Quintette
23 Mars – 10 Avril —– L’Avenue, Paris ———– Quintette
11 Avril – 11 Juin —— L’Impératrice, chez Le Doyen, Paris (après-midis)
11-30 Avril ———- Chez Jane Stick, Paris (soir) — Quintette
10 Mai, 14 Juin ——- Salle Pleyel, Paris ———– Orchestre joue le Boléro de Django
1-14 Septembre —— Normandie, Paris ———– Quintette, Ekyan et Viseur
15-28 Septembre —– Olympia, Paris ————- Quintette, Ekyan et Viseur
Mi-Septembre ——- Inauguration du Paris-Plage — Orchestre saxo, trompettes…
29 Sept – 12 Oct —— Moulin Rouge, Paris ——— Quintette, Ekyan et Viseur
19 Octobre ———- Salle Pleyel, Paris ———– Quintette
31 Oct – 14 Nov —— l’ABC, Paris —————- Quintette
9 Novembre ——– De tout un peu, Radio Paris —-
23 Novembre ——- Salle Pleyel, Paris ————
28 Décembre ——- 5e concours de Jazz Amateur — Jury + trio avec Warlop et Rostaing

Formation

Django Reinhardt (gtr)
Hubert Rostaing (cl)
Eugène Vées (gtr rythm)
Pierre Fouad (drms)
Emmanuel Soudieux (cb)

Enregistrements

11 Septembre 1941

Crépuscule

Dinette

Swing 42

Photos

Roger Parry, photographe artistique de l’entre-deux guerres, est employé par La Semaine, principal hebdomadaire de divertissement durant l’Occupation. Pour cette publication, il photographie les galas, expositions et pièces de théâtre. Il photographie ainsi le nouveau Quintette de Django, qui est celui que l’on peut entendre ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici la photo d’un mariage manouche, aux environs de 1942, auquel Django a assisté et joué avec ses collègues. On reconnait de gauche à droite encerclés: Pierre Fouad, Django, Ninine Vées, Sarane Ferret, Hubert Rostaing. Derrière les mariés, on reconnait Soudieux. Joseph Reinhardt est à côté de Fouad.

DjangoGypsy Weddingcirca1943Fouad-Django-VéesSarane-Rostaing-JosephRightFouad-SoudieuxTopCouple

Au Moulin Rouge, à l’Olympia et au Normandie, un dispositif assez spécial avait été mis en place: une structure à trois étages pour accueillir trois des meilleurs orchestres du moment. Ces trois orchestres sont le Nouveau Quintette du Hot Club  de France, l’ensemble d’André Ekyan et le groupe de Gus Viseur. Quand un des groupes ne jouaient pas, même si leur case n’était pas éclairée, ils devaient rester en place (ce qui ne devait pas forcément plaire à Django et aux autres musiciens).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s